• 2018-02-15
    SIMWESTMED Comité de pilotage et groupes de travail


    (+) click image to enlarge

    Pendant deux jours, le 13 et 14 février 2018, les partenaires du projet SIMWESTMED se sont rencontrés à Marseille, France pour faire l’état de l’avancement des activités. De riches discussions ont aidé les représentants de la France, de l’Espagne, de l’Italie, de Malte et des partenaires internationaux à avancer sur différents sujets majeurs. D'une part, des étapes clés ont été convenues pour garantir la bonne marche de la rédaction de rapports clés, où le CAR/PAP joue un rôle de premier plan notamment concernant les question de la PEM au sein de la Convention de Barcelone, des interactions terre-mer, de l'engagement des parties prenantes, etc. D’autre part, les études de cas ont été présentées. Le débat a permis d'affiner le rôle de chaque partenaire pour une mise en œuvre harmonieuse des actions planifiées au niveau de chaque pilote, ainsi que la complémentarité entre les actions au niveau du projet. Le PAP/RAC mène deux cas d’étude dans le Var et dans le cas Tyrrhénien.

    En outre, le plan de travail conjoint a été discuté. Il a été décidé que la conférence finale du projet se déroulera sur les côtes de la Méditerranée, possiblement à Venise. Enfin, l'importance de partager des messages forts avec la DG Mare et la Commission européenne sur la nécessité de soutenir davantage les projets transfrontaliers sur la PEM en Méditerranée a été soulignée. En ce sens, tous les partenaires investiront des efforts dans la construction de ponts avec d'autres initiatives en Méditerranée et au-delà. En outre, les interactions avec la plate-forme PEM de l'UE seront encouragées, en termes d'assistance technique, de communication et de renforcement des synergies.

    Dos-à-dos à ces réunions, l'Agence française pour la biodiversité a organisé un atelier conjoint sur l'évaluation des effets cumulatifs pour les projets SIMWESTMED et SIMNORAT. Cette réunion, à laquelle se sont joints les représentants du CAR/PAP, était particulièrement pertinente en ce qui concerne la question de savoir comment les outils d'évaluation d'effets cumulatifs peuvent appuyer la mise en œuvre du PEM ? Et comment ces outils peuvent-ils être harmonisés entre les pays et partenaires de l'UE ?

  • 2018-02-14
    Ouvrons la voie au PAC Bosnie-Herzégovine


    (+) click image to enlarge

    Le 13 février 2018, une réunion avec les autorités locales de la zone du PAC (de la municipalité de Neum qui est la seule municipalité côtière de Bosnie-Herzégovine – B&H) et les autorités nationales, dont les points focaux du PAM et du CAR/PAP pour la B&H, a été organisée à Neum, en B&H. Outre la présentation de l’ébauche d’étude de faisabilité réalisée par la consultante responsable de sa préparation, les participants ont également discuté des activités proposées pour le PAC (horizontales et individuelles) qui pourraient aider la B&H à mettre en œuvre au niveau national les décisions et les obligations de la Convention de Barcelone (IMAP, indicateurs EcAp pour atteindre un BEE dans la zone), ainsi que dans la réalisation des priorités GIZC au niveau local. L’étude de faisabilité sera finalisée un mois après que la deuxième réunion ait eu lieu pour confirmer la liste des activités du PAC, ainsi que pour assurer que les conditions préalables pour la signature du PdA entre le PNUE/PAM et la B&H pour la mise en œuvre du PAC sont réunies.

  • 2018-02-08
    Le comité de pilotage pour la GIZC du comté de Šibenik-Knin en action


    (+) click image to enlarge

    La réunion du comité de pilotage pour la gestion côtière et marine du comté a été organisée le 7 mars dans les locaux du comté de Šibenik-Knin. Ce comité a été formé dans le cadre de l’activité du plan côtier préparé en collaboration avec le PAP/RAC, et adopté par l’assemblée du comté. L’objectif de la réunion était de discuter et d’adopter des recommandations pour renforcer la résilience côtière aux impacts du changement climatique, ainsi que d’informer les membres des résultats de l’étude sur les émissions de métaux toxiques provenant des bateaux touristiques. 

    Le CAR/PAP, qui apporte son soutien pour la mise en œuvre du plan côtier, a présenté les recommandations, qui sont le dernier résultat de ce travail conjoint sur le plan. La mise en œuvre de ces recommandations par les autorités locales et la communauté serait bénéfique à toutes les parties prenantes de la zone côtière, et aiderait à préserver les ressources côtières pour les générations futures. « La prochaine étape sera de présenter ces recommandations aux représentants des autorités locales, aux investisseurs et au grand public, car  la seule manière de trouver des solutions plus écologiques est d’agir ensemble », a déclaré Mme Sanja Slavica Matešić, directrice du département pour la protection de l’environnement et les affaires municipales et secrétaire du comité.

  • 2018-01-27
    Le lancement du projet pour la rivière Buna en Albanie


    (+) click image to enlarge

    Le projet de protection du delta de la rivière Buna a été lancé lors de la réunion organisée le 25 janvier 2018 à Shkodra (Albanie). La réunion a réuni environ 70 participants du gouvernement local, de la société civile et des établissements d’enseignement supérieur d’Albanie et du Monténégro, et a été suivie d’une visite de  terrain du paysage protégé de la rivière Buna – Velipoja à laquelle a assisté le vice premier ministre et le ministre des affaires étrangères, du tourisme et de l’environnement, au Centre des visiteurs de Velipoja le 27 janvier 2018.

    Le projet de protection du delta de la Buna, soutenu par la fondation MAVA, sera coordonné par l’IUCN ECARO en partenariat avec le CAR/PAP, le GWP, la Tour du Valat et l’INCA. Le projet qui portera principalement sur le paysage protégé de la rivière Buna – Velipoja, aura une durée totale de cinq ans et cherchera a réduire significativement les menaces que le développement fait actuellement peser sur ces  zones humides afin de mettre un terme à la dégradation des habitats. En outre, le projet prévoit des activités de restauration des zones humides endommagées et des habitats côtiers. Afin de prendre en compte comme il se doit les enjeux socioéconomiques ainsi que la qualité de vie de la population locale, une attention particulière sera portée à la durabilité du tourisme et de l’utilisation de l’espace. Le site, qui a été classé zone humide d’importance internationale (site Ramsar), est l’une des quatre zones humides méditerranéennes retenues par la fondation MAVA pour développer des bonnes pratiques qui serviront de références pour la région méditerranéenne.

  • 2018-01-08
    La ville d’Izmir remporte le « Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’environnement » !


    (+) click image to enlarge

    Le « Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’environnement » a été attribué à la ville d’Izmir (Turquie) lors de la session de haut niveau qui s’est tenue dans le cadre de la 20ème réunion des Parties contractantes à la Convention de Barcelone (COP 20) organisée à Tirana, Albanie, du 17 au 20 décembre 2017. Les Parties contractantes ont créé ce prix pour récompenser les efforts des autorités locales pour améliorer l’environnement et la qualité de vie ainsi que pour encourager les villes et agglomérations dans leurs efforts en faveur d’un développement côtier durable.

    M. Gaetano Leone, coordinateur du Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) a ouvert la cérémonie et présenté le « Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’environnement » et la procédure suivie pour la nomination et la sélection du gagnant, y compris le volte public. 17 villes ont participé à cette première édition du prix. La sélection a été réalisée grâce à l’application de critères appartenant à quatre catégories principales : protection de la nature et de la biodiversité ; environnement construit ; durabilité sociale, économique et culturelle ; et gouvernance.

    Un sous-ministre du tourisme et de l’environnement d’Albanie a remis à M. Aziz Kocaoglu, maire d’Izmir, la plaque du prix, et l’a félicité pour la mise en œuvre exemplaire de l’agenda politique urbain à Izmir. Le maire a accepté la récompense au nom des habitants d’Izmir, et a brièvement présenté les investissements et projets verts mis en œuvre dans la ville tout en invitant les participants de la réunion à visiter cette ville tournée vers l’avenir.

    Le CAR/PAP a accueilli cette nouvelle avec une satisfaction particulière sachant que le plan d’aménagement côtier (PAC) d’Izmir, l’un des premiers PAC du PAM mis en œuvre entre 1990 et 1993, a contribué à mettre la ville sur la voie de la durabilité.


  •  
 
UNEP MAP UNEP UNEP MAP

Content of this site, unless otherwise noted, © 2005-2017 Priority Actions Programme All Rights Reserved. v2.0.15 powered by IT laganini . org