Our new web site is available at: paprac.org

Gestion Intégrée des Zones Côtières - GIZC

L'activité principale du PAP/CAR est la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC) en Méditerranée. Depuis la Conférence de Rio de 1992 (Conférence des nations-unies sur l'environnement et le développement), il est admis que la GIZC est la voie à suivre pour le développement durable des zones côtières. La GIZC se caractérise par une approche intégrée distinctive visant à solutionner les problèmes environnementaux, sociaux, économiques et institutionnels complexes des zones côtières.

Le Centre d'activités régionales pour le Programme d'Actions Prioritaires (CAR/PAP) avec le soutien d'autres centres du PAM fournit une assistance technique, des lignes directrices et les méthodologies requises pour la mise en œuvre de la GIZC en Méditerranée. Les mandats révisés des différentes Composantes du PAM, y compris le mandat du CAR/PAP, ont été adoptés par la 16ème Réunion Ordinaire des Parties Contractantes qui s'est tenue à Marrakech, Maroc, en novembre 2009 et reflètent leur contribution à la mise en œuvre du Protocole GIZC, notamment en ce qui concerne les problématiques transversales.

L'objectif spécifique du CAR/PAP est de :  « ...contribuer au développement durable des zones côtières et à l'utilisation rationnelle de leurs ressources naturelles. À cet effet, la mission du CAR/PAP consiste à fournir une assistance aux Parties Contractantes pour qu'elles appliquent l'article 4(i), de la Convention de Barcelone, s'acquittent de leurs obligations découlant du Protocole GIZC, mettent en œuvre la Stratégie méditerranéenne de développement durable (SMDD, 2005), et à assumer en particulier les tâches qui lui sont assignées par l'article 32 du Protocole GIZC de 2008 ».

Définition

Comme cela est stipulé dans l'article 2 du Protocole GIZC, « la Gestion intégrée des zones côtières est un processus dynamique de gestion et d'utilisation durables des zones côtières, prenant en compte simultanément la fragilité des écosystèmes et des paysages côtiers, la diversité des activités et des usages, leurs interactions, la vocation maritime de certains d'entre eux, ainsi que leurs impacts à la fois sur la partie marine et la partie terrestre ».

La nécessité de la GIZC

Le littoral est une zone d'activité intensive, une zone d'échanges à l'intérieur et entre les processus physiques, biologiques, sociaux, culturels et économiques. Les changements, en un point quelconque d'une quelconque partie de ce système, sont susceptibles de provoquer des réactions en chaîne loin de leur point d'origine et même dans un système totalement différent, dont les conditions environnementales seront altérées en conséquence.

L'exploitation durable des ressources peut être gravement affectée par des événements où des processus, naturels ou anthropiques, tels que:

  • l'impact des grands projets de développement;
  • l'impact conjugué de nombreux projets de développement qui, individuellement, peuvent être insignifiants mais qui, lorsqu'ils sont simultanés, peuvent provoquer la dégradation de l'environnement,
  • les changements progressifs, tels que les changements climatiques qui induisent une élévation globale du niveau de la mer particulièrement dommageable pour les zones basses,
  • les catastrophes imprévues et épisodique qui produisent un immense impact, telles que les tremblements de terre,
  • les catastrophes anthropiques inattendues, telles que les déversements d'hydrocarbures où le rejet accidentel de déchets industriels.
L'interdépendance entre les activités et les ressources du littoral explique pourquoi l'approche sectorielle dans la gestion des zones côtières n'a pas donné de résultats satisfaisants. Chaque secteur économique produit une série d'impacts sur les différentes ressources côtières; lorsque ces impacts se combinent, ils provoquent des problèmes aigus pour les ressources dont dépend la survie de ces secteurs et causent des conflits entre les intérêts sectoriels. Une solution économiquement intéressante pour un secteur peut être nuisible du point de vue économique et environnemental pour un autre secteur. En conséquence, il est désormais reconnu que toute gestion efficace des zones côtières repose non seulement sur une analyse des activités individuelles et de leurs impacts, mais aussi sur les effets conjugués que les activités sectorielles ont les unes sur les autres, et sur les ressources côtières.

Gérer des systèmes aussi complexes exige une approche intégrée capable de rassembler les intérêts multiples, entrecroisés, et quelquefois imbriqués de la zone côtière. Une telle approche intégrée doit se faire de manière coordonnée et rationnelle afin d'exploiter les ressources côtières pour un bénéfice social et économique optimal des générations présentes et futures sans pour autant nuire à la base de la ressource elle-même et tout en protégeant le processus écologique.

La compétition pour l'allocation et l'utilisation des ressources côtières et marines, y compris l'espace, est en croissance continue. De ce fait, il est nécessaire de réunir toutes les activités sectorielles pour arriver à un cadre de gestion côtière acceptable pour tous.

La GIZC reste le principal outil pour mettre en œuvre la panoplie de politiques sectorielles et institutionnelles dans la zone côtière et le Protocole GIZC pour la Méditerranée représente un acquis majeur en termes globaux pour proposer un programme commun pour une mer régionale.

Toutefois, il est possible, parmi les principales entraves à la mise en œuvre pleine et efficace du Protocole dans la zone Méditerranéenne, de relever les points suivants :

  • La GIZC reste localisée, relativement à court terme et fondée sur des projets. Une « intensification » majeure reste nécessaire pour relever pleinement les défis naturels et anthropogéniques auxquels la Méditerranée est confrontée.
  • La GIZC requiert un contexte stratégique pour éviter une activité trop fragmentaire, d'éventuels gaspillages et pour avoir un impact important.
  • La pratique de la GIZC reste largement considérée comme une activité environnementale et elle n'a toujours pas engagé les institutions et les acteurs responsables des piliers sociaux et économiques de la durabilité.
  • La planification et la gestion des régions marines et terrestres du littoral restent divisées de manière rigide entre les politiques, les administrations et les institutions. Plus précisément, la planification spatiale pour ces zones terrestres et marines, constituant un outil majeur de la GIZC, doit être renforcée et sa mise en œuvre améliorée.
  • Les risques et incertitudes de demain, notamment le changement climatique et les catastrophes naturelles telles que les inondations, les tremblements de terre et les tsunamis, doivent être plus pleinement intégrés dans le processus GIZC.
  • Le rôle de la GIZC en tant qu'outil fondamental pour la mise en œuvre de l'approche écosystémique dans la région côtière n'est pas pleinement reconnu.
De manière unique, le Protocole GIZC offre un cadre pour aborder ces problématiques avec une approche concertée sur l'ensemble de la région méditerranéenne. Le plan d'action  du PAM - CAR/PAP pour la mise en œuvre du Protocole cherche à transposer ces dispositions dans un programme pour la GIZC qui soit à la hauteur des ambitions fortes du Protocole.

Caractéristiques de la GIZC

La GIZC exige une analyse bien plus exhaustive que l'approche sectorielle, et - en internalisant les effets externes - devrait générer des politiques de gestion côtière et marine qui soient acceptables des points de vue économique, social et écologique.

Une compréhension globale des relations existant entre les ressources côtières, leurs usages et les impacts multiples du développement sur l'économie et l'environnement est essentielle pour la GIZC.
Comme stipulé dans le Protocole GIZC, la GIZC a pour but de :

a)  de faciliter, par une planification rationnelle des activités, le développement durable des zones  côtières en garantissant la prise en compte de l'environnement et des paysages et en la conciliant avec le développement économique, social et culturel;

b)    de préserver les zones côtières pour le bénéfice des générations présentes et futures;

c)    de   garantir   l'utilisation   durable   des   ressources   naturelles,   en particulier en ce qui concerne l'usage de l'eau;
d)   de garantir la préservation de l'intégrité des écosystèmes côtiers ainsi que des paysages côtiers et de la géomorphologie côtière;

e)   de  prévenir  et/ou  de  réduire  les  effets  des  aléas  naturels  et  en particulier des changements climatiques, qui peuvent être imputables à des activités naturelles ou humaines;

f)    d'assurer la cohérence entre les initiatives publiques et privées et entre toutes les décisions des autorités publiques, aux niveaux national, régional et local, qui affectent l'utilisation de la zone côtière.

Le processus GIZC

Dans les zones côtières, où il faut souvent s'adapter à des changements rapides, la prise de décisions doit être souple et reposer sur un processus continu de planification, de mise en œuvre et d'ajustement des objectifs. Lorsqu'il s'agit d'un processus de la gestion des ressources, tel que la GIZC, les décisions sont prises en trois étapes distinctes: démarrage, planification et mise en œuvre.

Le processus GIZC a été élaboré pour servir de guide et est destinée à être adapté en fonction des circonstances locales qui dicteront les changements dans ce processus tout en restant dans le cadre général. Il est structuré en 5 sections qui représentent les étapes clés du processus GIZC : instauration, déterminer la vision, analyses et futurs, concevoir le futur, et réaliser la vision.

Il est important de souligner que le but du processus GIZC n'est pas de produire un plan ou une stratégie pour le littoral. Ultimement, la réussite ou l'échec d'un plan dépend de sa capacité à catalyser les changements. Et c'est bien là l'essentiel - ce n'est pas le processus spécifique en soi, ni la forme du document, mais si oui ou non il aboutit à une action positive.

Le processus GIZC vient d’être mis en ligne sur le coastal wiki. Cette feuille de route pour le processus GIZC unique sur le wiki a été préparée dans le cadre du LT2 du projet PEGASO dirigé par le CAR/PAP.

 


 

Processus de préparation et de mise en œuvre du plan : tâches

Outils et techniques pour la GIZC

La nature du développement côtier, les interactions environnementales des activités sectorielles, et les exigences complexes de gestion imposées aux décideurs et aux professionnels impliqués dans la GIZC, rendent nécessaire l'utilisation de nombreux outils et techniques spécifiques. La plupart d'entre eux sont basés sur des méthodes qui peuvent être maîtrisées par l'expertise nationale disponible dans bon nombre de pays en développement. Les outils et techniques suivants sont, entre autres, recommandés pour la mise en œuvre de la GIZC (d'après l'expérience du CAR/PAP du PAM en Méditerranée):

  • la gestion des données,
  • les techniques d'évaluation (évaluation d'Impact sur l'Environnement (EIE) ; Evaluation Environnementale Stratégique (EES) ; analyse du risque, avec une attention particulière sur le changement climatique ; Evaluation des Capacités d'Accueil - ECA - , évaluation économique ; études prospectives ; évaluation de la vulnérabilité et de la durabilité ; et
  • instruments pour la mise en œuvre : règlementaires, économiques, de négociation et accords volontaires (réunions avec les partenaires et les parties prenantes, entretiens structurés, ateliers, brainstormings) ; description des indicateurs (indicateurs de gouvernance, environnementaux ou socio-économiques) ; check-list de l'outil d'évaluation basé sur les TI ; Imagine - analyse systémique et prospective de durabilité ; techniques de résolution de conflit, etc.
 

Publications/Documents

The Way to a Regional Framework for ICZM in the Mediterranean 2017 - 2021  Background Document

(SP ICZM-MSP_Final.pdf / 4.75 KB)

 
PNUE/PAM-PAP/, GWP-Méd et UNESCO-PHI (2015). Un Cadre méthodologique intégratif (CMI) pour la gestion des zones côtières des basins hydrographiques et des aquifères. M. Scoullos (ed.). Partenariat stratégique pour le grand écosystème marin de la mer Méditerranée (MedPartnership). Split, Croatie.

(IMF Guidelines FR.pdf / 1,33 MB)

 

PNUE/PAM/PAP : Plan côtier de Reghaia. Split, Programme d'actions prioritaires, 2015.

(Telecharger Plan Reghaia.pdf / 7.36Mb)

 

PNUE/PAM/PAP : Lignes directrices pour la préparation des stratégies nationales de GIZC comme requises par le Protocole de Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC) pour la Méditerranée. Split, Programme d’actions prioritaires, 2015.

(Download National ICZM Guidelines.pdf /2.45Mb)

(Download National ICZM Guidelines FR.pdf /2.45Mb)

 

PAP/RAC 2014. Final global results of the ICZM stock-taking. Split, pp 52 + Annexes.

(D2.2A_Final global results of the stock-taking.pdf / 1,33 MB)

 

PAP/RAC, 2014. Common conceptual framework for the implementation of ICZM. Split, pp 50.

(D21C_Version2_submitted_13 02 2014_2.pdf / 1,91 MB)

 

PAP/RAC, 2014. PEGASO ICZM Governance Platform: Guidelines and Lessons learned. Split, pp 96.

(PEGASO_D2_4_A_ICZM_Platform_V6_140324.pdf / 1,33 MB)

 

PAP/CAR.2013. LE PROCESSUS GIZC: Une feuille de route vers un littoral durable. Split: PAP/CAR. p. 34.

(ICZM Process FR.pdf 3.991 KB)

 
PAP/RAC. 2012. THE ICZM PROCESS. A Roadmap towards Coastal Sustainability. Split: PAP/RAC. pp 35 + Annexes.
( ICZM Process.pdf 3.991 KB)
 
UNEP/MAP/PAP: Analysis and Lessons Learned from National Strategies to the benefit of National ICZM Strategies in the Mediterranean. Split, Priority Actions Programme, 2011.

(Analysis and lessons learned from national strategies_F.pdf)
 
UNEP/MAP-METAP SMAP III Project. The Way Forward for the Mediterranean Coast. Final ICZM Policy Report. A framework for implementing regional ICZM policy at the national and local level.PAP/RAC. Split, June 2009.
(Final ICZM Policy Report.pdf
 

PAP/CAR. 2013. Le processus GIZC. Une feuille de route vers un littoral durable. Split: PAP/CAR. p. 34

(Processus GIZC_Final.pdf 1.583 KB)

 

PAP/CAR. 2005. Gestion des zones côtières en Tunisie. Split: PAP/CAR. pp vi + 44.

(Download pap_tunisie.pdf /1.667Mb)

 

PAP/RAC. 2005. Coastal Area Management in Malta. Split: PAP/RAC. pp xi + 87.

(Download pap_malta.pdf /2.45Mb)

 

PAP/RAC. 2005. Coastal Area Management in Turkey. Split: PAP/RAC. pp vi + 69. ENG

(Download pap_turkey.pdf / 2.12Mb)

 

PAP/CAR. 2005. Un plan d’action stratégique opérationnel pour la GIZC en Méditerranée. Split: PAP/CAR. pp. 18.

(Download Strategie GIZC.pdf / 110 KB)

 
Rapport de l'Atelier sur la stratégie méditerranéenne de GIZC (Split, 17 - 19 mars 2005)

 

(Download Rapport.pdf / 4MB)

 
PAP/RAC. 2002. Compendium of PAP technical reports and studies (1995-2001) / Recueil de rapports techniques et d'études du PAP (1995-2001).Split: PAP/RAC. pp. 29.
 

PAP/RAC, Split, 2002. REPORT of the Meeting on the Mediterranean ICAM Clearing House (Split, May 20-21, 2002).

(Download RepClearing.doc / 725kb)

 

PAP/RAC, Split 2002. METAP-PAP/RAC Training Course on ICAM for stakeholders in Bosnia-Herzegovina, Croatia and Slovenia, 25-29 November 2002, Split.

(Open page)

 
UNEP-MEDU, 2002. REPORT of the Meeting on Legal and Management Instruments for the Protection of the Mediterranean Coasts (Sevilla/Cabo de Gata, 12–15 December 2001). Athens
 

PAP/RAC 2002. For a Sound Coastal Management in the Mediterranean./Pour une bonne pratique de gestion des zones côtières en Méditerranée. Split: PAP/RAC. pp. iii + 40

(Download For a sound coastal management.pdf / 2.7Mb)

(Download Pour une bonne pratique.pdf / 2.63Mb)

Ce document fait état de la situation, des tendances et des perspectives des régions cötieres méditerranéennes, ainsi gue des préoccupations, des réalisations et des actions futures du PAM en vue de les sauvegarder et assurer leur développement durable au bénéfice de leurs populations. Sont ainsi présentés les progres qui ont été faits em matiere de gestion des zones cötieres dans les dernieres 25 années. Progressivement, cette approche est passée d’une gestion environnementale sectorielle a une gestion plus intégrée. On montre également comment les zones cötieres sont devenues un enjeu central dans la plupart des politiques que le PAM propose aux Parties Contractantes a la Convention de Barcelone, dans le cadre du développement durable. Cette publication a été présentée au sommet de Johannesbourg en 2002.

 

UNEP/MAP/PAP. 2001. White Paper: Coastal Zone Management in the Mediterranean / Livre blanc: Gestion des zones côtières en Méditerranée. Split: PAP/RAC. pp. x + 74. ENG/FRA

(Download ICAM in Mediterranean - White Paper.pdf / 1.641 kb)
(Download GIZC en Mediterranee - Livre Blanc.pdf / 2.325 kb)

Ce "Livre blanc" est le résultat d'un criblage et d'une analyse approfondie d'un grand nombre d'études, de communications, de rapports d'ateliers et de guides, rédigés et publiés pour la plupart dans le cadre du Plan d'action pour la Méditerranée (PAM). Son objectif est d'animer les débats sur les questions et les options politiques en relation avec la promotion de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) en Méditerranée. Dans le document est soulignée la nécessité d'une option politique "proactive", d'une vision stratégique de la Méditerranée et d'un plan d'action pour la gestion des zones côtières. Des recommandations sont faites pour la mise en application de cette option politique proactive, et une série de questions-clés est soumise au lecteur afin de l’inciter à participer au débat. Dans la première partie du document sont présentées les principales données sur la Méditerranée et ses zones côtières (aperçu historique et géographique; état de l’environnement et problèmes environnementaux; pressions et tendances en matière d’urbanisation et de tourisme; scénarios). La deuxième partie est consacrée aux initiatives et actions relatives à la gestion des zones côtières méditerranéennes (PAM, Partenariat euro-méditerranéen, METAP, Programme de démonstration de l’UE, initiatives nationales et autres). La troisième partie concerne l’avenir de la Méditerranée et propose des options politiques et des directives pour la GIZC et le développement durable.

 

UNEP/MAP/PAP. 2001. Good Practices Guidelines for Integrated Coastal Area Management in the Mediterranean / Principes de meilleures pratiques pour la gestion intégrée des zones côtieres en Méditerranée. Split: PAP/RAC. pp iv + 52. ENG/FRA/ARB

Download Good Practices Guidelines.pdf / 121 kb)
(Download Principes de meilleures.pdf / 844 kb)

Ces directives ont été préparées par le CAR/PAP du Plan d’action pour la Méditerranée (PAM – PNUE), dans le cadre de la mise en œuvre de l’action prioritaire sur la gestion intégrée du littoral (GIZC), qui à reçu un soutien financier de la Commission européenne. Basé sur l’expérience obtenue lors de la mise en œuvre des projets de GIZC, ce rapport a été préparé non pas pour fournir des directives où pour évaluer les projets du PAC déjà mis en œuvre, mais pour apporter aux planificateurs et aux décideurs la connaissance de certains exemples positifs de mise en œuvre de la GIZC. Ce rapport vise à démontrer les meilleures pratiques pour la GIZC, et stimuler de nouvelles idées et d’autres actions pour la gestion intégrée des zones côtières, dans l’espoir de leur ménager un avenir meilleur.

 
GABBAY, S. 2000. Coastal Zone Management in Israel. Split: PAP/RAC. pp. 65.
 

PRIEUR, M. and GHEZALI, M. 2000. National legislations and proposals for the guidelines relating to integrated planning and management of the Mediterranean coastal zones / Législations nationales relatives à l'aménagement et à la gestion des zones côtières en Méditerranée et propositions de lignes directrices. Split: PAP/RAC. pp. ii + 88. ENG/FRA

Download National Legislations ICAM.pdf / 338 kb)
(Download Legislations nationales GIZC.pdf / 338 kb)

Ce document constitue une synthèse des réponses à un questionnaire adressé aux pays méditerranéens dans le but de connaître l'état des législations nationales relatives à l'aménagement et à la gestion des zones côtières. Il est basé sur les réponses fournies par 16 pays (Bosnie-Herzégovine, Croatie, Egypte, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Liban, Libye, Malte, Maroc, Monaco, Slovénie, Tunisie et Turquie) et l'Union européenne à 22 questions touchant l'existence d'une loi cadre spécifique sur les zones côtières, la définition et la délimitation des zones côtières, les institutions publiques chargées de l'aménagement des zones côtières, les instruments institutionnels de coordination, le niveau de coopération institutionnelle et conventionnelle, les informations sur les zones côtières, la propriété foncière, l'accès au rivage, la planification de l'utilisation du littoral, le contrôle des activités industrielles, commerciales et de loisirs sur le littoral, la protection des espaces naturels, les pollutions, les contrôles et sanctions, l'information et la participation du public, la coopération transfrontalière en matière de zones côtières, et les problèmes rencontrés au plan juridique pour disposer d'une législation satisfaisante des zones côtières. Après avoir examiné les réponses au questionnaire et les obstacles théoriques à la gestion intégrée, les auteurs ont formulé en guise de lignes directrices quelques principes qui, conçus à la fois en termes généraux et spécifiques, sous-tendent une stratégie de gestion intégrée des zones côtières. Les cinq annexes du document contiennent le texte intégral du questionnaire, un tableau récapitulatif des réponses, le texte de la recommandation de la Commission méditerranéenne du développement durable concernant la gestion des zones côtières, le modèle de loi sur la gestion durable des zones côtières du Conseil de l'Europe et une liste des ratifications de la Convention de Barcelone et de ses protocoles au 17 février 2000.

 

RANDIC, A. and TRUMBIC, I. 1998. Coastal Area Management in Croatia/Aménagement des zones côtières en Croatie. Split: PAP/RAC. pp iv + 34. ENG/FRA/CRO

(Download ICAM in Croatia.pdf / 1Mb)

(Download GIZC en Croatie.pdf / 1Mb)

Cette publication décrit les réalisations de la Croatie en matière d’aménagement, de protection et de gestion de ses régions côtières, et présente les ressources humaines et naturelles disponibles, les problèmes rencontrés et les possibilités de leur développement et utilisation. L’intention est de brosser un tableau de la situation réelle quant à l’aménagement et la gestion du littoral, ainsi que les bases institutionnelles indispensables pour s’attaquer aux problèmes et aux défis pouvant surgir dans le temps à venir. La publication est répartie en 3 chapitres, notamment: Tradition d’aménagement et de gestion du littoral; Régions côtières et insulaires (impacts sur l’environnement, population, activités économiques); et Pratiques d’aménagement côtier (stratégie et politiques, régulation de l’aménagement urbain, outils d’aménagement côtier, structures administratives et institutionnelles, rôle des ONG, plans d’aménagement, coopération internationale), accompagnés de quelques exemples réussis de projets d’aménagement côtier. Les idées exposées dans ce document conduisent à la conclusion qu’avec un certain effort, les régions littorales croates pourraient être utilisées sans qu’elles soient détériorées, de la manière dont les générations de Croates l’avaient fait pendant plus de mille ans.

 

TRUMBIC, I., HATZIOLOS, M., COCCOSSIS, H., HENOCQUE, Y., JEFTIC, Lj., JUHASZ, F. and KALAORA, B. 1997. Assessment of integrated coastal area management initiatives in the Mediterranean: experiences from METAP and MAP (1988-1996)/Evaluation d’Initiatives e de Gestion Intégrée des Régions Littorales Méditerranéennes: Expériences du METAP et du PAM (1988-1996). Athens: METAP/MAP/PAP. pp xiii + 58. ENG/FRA
(Download Assessment of ICAM.pdf / 2142 kb)
(Download Evaluation de GIRL.pdf / 2065 kb)

Au sein du Programme pour l’environnement dans la Méditerranée (PEM), le Programme environnemental d’assistance technique pour la Méditerranée (METAP) a été démarré par la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement, en partenariat avec l’Union européenne et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Le METAP a pour mission d’assister les pays méditerranéens dans leurs efforts d'élaborer des projets d’investissement répondant efficacement aux contraintes de développement durable. Cette évaluation passe en revue les initiatives de GIRL en Méditerranée pour identifier leur réussite et les contraintes rencontrées, tirer des enseignements, proposer des recommandations et informer le METAP et le PAM des résultats obtenus. L’évaluation a été effectuée à trois niveaux: la classification de 30 interventions, l’analyse de 14 initiatives pour lesquelles des questionnaires ont été remplis et l’analyse et l’évaluation de 9 études de cas (le littoral albanais, les îles de Cres et Lošinj en Croatie, la partie littorale française, l’île de Rhodes en Grèce, le littoral israélien, la côte ligurienne en Italie, la zone d’Al Hoceïma au Maroc, l’Agence tunisienne pour la protection du littoral, et la baie d’Izmir). Au niveau des projets, les interventions ont été analysées en termes de leur performance, intégration et durabilité. Au niveau des programmes, trois PAC du PAM ont été analysés, ainsi que cinq projets du METAP et trois études de cas classées dans le groupe d’autres initiatives. Plusieurs enseignements ont été tirés de cette évaluation au regard des dimensions performance, intégration et durabilité, et un certain nombre de recommandations de politique générale a été fait à l’intention des pays riverains. Par ailleurs, plusieurs recommandations sont adressées spécifiquement au METAP et au PAM.

 

MAP/UNEP-PAP/RAC. 1995. Directives concernant la gestion intégrée des régions littorales, avec une référence particulière au bassin méditerranéen. UNEP Regional Seas Reports and Studies No. 161. Nairobi: UNEP/MAP-PAP/RAC. pp vi + 79. ENG/FRA/CRO

Download ICAMguidelines.pdf / 1.361 kb)
(Download ICAMdirectives.pdf / 1.325 kb)


Ce document définit des directives pour une gestion intégrée des régions littorales et marines (GIRL) indispensables pour pouvoir poser les fondements d'un développement durable susceptible de réduire où d'éliminer la pollution, de rectifier les autres impacts existants et de prévenir ceux qui pourraient se produire à l'avenir. Il est en premier lieu destiné aux décideurs nationaux qui doivent afficher leur volonté politique, créer un cadre administratif et légal approprié et assurer des moyens financiers suffisants pour introduire et réaliser cette gestion intégrée. Les directives présentées ne constituent pas un ensemble rigide d'actions et de procédures prescrites. Elles représentant plutôt une approche souple, constituée d'options alternatives visant un même objectif. Dans le document sont discutés les problèmes et les conflits communs aux régions littorales, expliqués le concept et les étapes du processus de GIRL et décrits les instruments de sa mise en œuvre. Par ailleurs, il contient plusieurs annexes fournissant des définitions, des descriptions des principales ressources littorales et des exemples choisis de GIRL.

 
JUHASZ, F. 1994. Recent Experiences and Needs for Improvement of the Application of Economic Instruments in the Management of Coastal Areas - The Experience of OECD Member States. PAP-4/1994/W.1/2. Split: PAP/RAC. pp 9. ENG

In discussing the results of research into economic instruments, the document (a) specifies who undertook the analysis, what type of economic instruments have been assessed, and what were the precise objectives of the analysis; (b) gives a critical review of the application of economic instruments in OECD countries; (c) suggests possibilities for the improvement of economic instruments; and (d) recommends specific studies to be conducted on economic instruments in well defined coastal areas.
 

SIMUNOVIC, I. 1994. Analysis of the Application of Economic Instruments in Coastal Management in the Mediterranean Region/Analyse de l'application des instruments économiques à la gestion des zones côtières en Méditerranée. PAP-4/1994/W.1/1. Split: PAP/RAC. pp vi + 29.

L'analyse de l'application des instruments économiques dans les zones côtières méditerranéennes est basée sur les expériences des pays membres de l'OCDE et sur les données collectées par le biais d'un questionnaire rempli par 11 pays méditerranéens (Albanie, Chypre, Egypte, France, Croatie, Israël, Italie, Libye, Maroc, Syrie et Tunisie). Cette analyse montre que les principaux problèmes en matière d'application des instruments économiques ont leurs origines dans une mauvaise organisation de l'appareil administratif et son inertie, le non-payment des taxes, le facteur humain, les faibles sanctions et un contrôle inadéquat. Les problèmes le plus souvent rencontrés sont une mauvaise organisation de l'application des instruments économiques, leur non-adaptation à la situation concrète, un mauvais suivi de l'état de l'environnement et de l'application des instruments économiques, et le doute de voir les moyens acquis par l'application des instruments économiques orientés vers l'amélioration et la protection des ressources naturelles.

 

RADELJA, T., BERLENGI, G., PAVASOVIC, S., and VELDIC, V. 1992. Training Programme on Geographic Information Systems - Summary Report. CAMPs/1990-92/GIS/SR. Split: PAP/RAC. pp 22.

This document is a synthesis of experiences gained through a training programme on the Geographic Information System (GIS) addressed to national teams of planners, and conducted within the framework of four site-specific Coastal Area Management Programmes (CAMPs) carried out in Croatia (the Kastela Bay), Greece (the island of Rhodes), Turkey (the Bay of Izmir), and the Syrian coastal area. The report contains a number of GIS applications (problem-oriented and inventory-related applications) supporting the planning activities within the CAMPs.

 

UNEP and PAP/RAC. 1991. Integrated Planning and Management of the Mediterranean Coastal Zones - Documents produced in the first and second stage of the Priority Action (1985-1986) / Planification intégrée et gestion des zones côtières méditerranéennes - Textes rédigés au cours de la première et de la deuxième phase de l'action prioritaire (1985-1986). MAP Technical Reports Series No. 61. Athens: MAP/UNEP-PAP/RAC. pp 437.

Dans ce rapport technique sont présentées les méthodes et techniques appliquées, ainsi que les expériences et les connaissances acquises en matière de planification et gestion intégrées des zones côtières méditerranéennes. Le rapport est réparti en deux parties thématiques: rapports nationaux et études de cas. Un large éventail est présenté d'approches et de démarches utilisées dans les pays méditerranéens pour résoudre les problèmes de planification et gestion intégrées. L'objectif de ce rapport est d'aider les autorités locales et nationales, les institutions et les professionnels à accomplir leurs tâches dans le domaine de la planification, de la gestion du développement, de la protection et de l'amélioration des milieux marins méditerranéens.

 

MLADINEO, N., VILLI, M., RADICA, T., MARTINEC, D., FREDOTOVIC, M., and STOSIC, S. 1991. Assessment and Ranking of Environmentally Suitable Sites for Thermo-Power Plants in the Eastern Adriatic (A Case Study). PAP-4/MP/MA.2. Split: PAP/RAC. pp 57.

In the process of decision making for coastal zone management, one of the most important requirements is a correct selection of sites for specific structures taking into account all major issues, particularly those which may have strong environmental impacts. This paper illustrates a methodology of site evaluation and ranking under specific conditions prevailing in Mediterranean coastal areas. It studies the possibility of applying the multi-criterional analysis on a concrete example (site selection for a power plant in the coastal area of Croatia) using PROMCALC i GAIA software packages. The paper also explains a procedure for the criteria development and evaluation.

 

MLADINEO, N. 1990. Multicriterional Analysis for Environmentally Sound Siting of Development Projects Applicable in the Mediterranean Region. PAP-4/MP/MA.1. Split: PAP/RAC. pp 42.

This paper presents a methodologically developed system approach to the problem of site selection and ranking, which can be used as the basis for the multi-criterional analysis to be performed applying the PROMETHEE method. This method is described in detail, and is proposed as standard methodology for the selection of sites for industrial and other infrastructure facilities in the Mediterranean Region. the numerical example of site selection for small power plants illustrates the advantages of this method, as well as the possibility of expanding it by using the concept of "Decision Support System".

 
 
 
UNEP MAP UNEP UNEP MAP

Content of this site, unless otherwise noted, © 2005-2017 Priority Actions Programme All Rights Reserved. v2.0.15 powered by IT laganini . org