Our new web site is available at: paprac.org

PAC "La région littorale syrienne"

Zone d'étude


La région littorale syrienne, qui s'étend sur une superficie de 190 km, couvre 2% du territoire national, abrite 11% de la population et contribue avec 11% au revenu national. La région est composée de trois zones completement différentes: la plaine littorale, abondante en eau et en terres fertiles; la zone montagneuse avec des ressources limitées en eau et des terres d'une basse qualité agricole; et les montagnes. La région compte 35% de la production nationale d'énergie, 38% de la production de ciment, 50% de raffineries, parce qu'une partie prédominante de l'exportation nationale est expédiée à travers le port de Lattaquié. Grâce à l'abondance de l'eau douce et de la terre fertile, la région a une agriculture riche et productive de type méditerranéen, avec 16% des terres irriguées.

Principaux problèmes et questions

Un développement urbain et industriel accélére et l'inexistence d'équipements de contrôle de la pullution ont conduit à:

  • une construction incontrôlée des maisons;
  • une urbanisation linéaire incontrôlée en bordure de la côte;
  • une haute pollution de l'environnement littoral et marin;
  • la pollution chimique et la contamination bactériologique des sources d'eau potable dues à la décharge incontrôlée des déchets urbains solides et liquides et des déchets des villages et fermes, aux pratiques agricoles non appropriées, à l'industrie et aux transports;
  • la dégradation des zones humides et des dunes (due à l'extraction de sable).

Activités du projet

Conscients des problèmes croissantes dans cette région, le PAM et les autorités syriennes ont démarré en 1988 une action pilote de gestion intégrée de la région. A la demande du gouvernement syrien, l'accord sur la mise en ouvre d'un Programme d'aménagement côtier (PAC) a été signé en 1990. Les activités suivantes ont été réalisées entre 1988 et 1994:

  • études initiales;
  • collecte des données et évaluation rapide;
  • étude préliminaire de planification intégrée;
  • évaluation détaillée et analyses;
  • définition des stratégies;
  • suivi continu;
  • étude prospectives;
  • étude de l'impact des changements climatiques;
  • étude de la vulnérabilité des ressources en eau douce à la pollution;
  • carte de la pollution potentielle de l'eau et carte de protection de l'eau de surface contre la pollution;
  • plan intégré de gestion des ressources littorales.



Principaux résultats du projet

 

  • Recommandations de principe:
    protection des ressources en eau douce - création des zones de protection autour des centrales hydrauliques; protection et contrôle des circonscriptions hospitalières - une zone sanitaire intérieure dans un rayon de 50 m et l'autre zone sanitaire extérieure dans un rayon de 100 m; gestion et mesures de protection des zones sanitaires; définition des zones de protection de la surface de l'eau; identification des activités à exclure;
  • Etablissement des pratiques de traitements des déchets;
  • Mesures intégrées liées à la réduction de la pollution dans l'industrie et l'agriculture;
  • Proposition d'un certain nombre d'actions immédiates en relation avec: l'extraction du sable, la construction illégale, la protection de la bande littorale et des zones humides;
  • Formulation des principes de planification de l'utilisation de la terre et élaboration d'un schéma de développement urbain;
  • Proposition d'établir des comités interministériels de haut niveau pour assurer l'intégration des principes et des décisions de développement;
  • Plan de protection de l'eau douce;
  • Plan de gestion intégrée des ressources côtières.

Suivi

Les mesures immédiates proposées ont été appliquées par les autorités nationales et locales: ce sont les mesures liées à la protection des ressources en eau, des dunes et des zones humides. Les plans d'occupation du sol et de développement urbain ont été officiellement acceptés comme des éléments du développement futur et un comité interministériel a été établi. Des mesures structurelles relatives à la gestion des déchets solides et liquides sont appliquées petit à petit, et la priorité est donnée aux grandes agglomérations urbaines.

 
 
UNEP MAP UNEP UNEP MAP

Content of this site, unless otherwise noted, © 2005-2017 Priority Actions Programme All Rights Reserved. v2.0.15 powered by IT laganini . org