Our new web site is available at: paprac.org
  • 2018-07-03
    Slovénie continue de protéger son littoral

    Après avoir récemment transformé la route côtière entre Koper et Izola en un espace récréatif pour les usagers, la nouvelle municipalité d'Ankaran a continué dans ses efforts pour améliorer sa durabilité en classant Debeli rtic, l'une de ses péninsules les plus précieuses et les mieux préservées, en parc paysager. Ce parc est composé d’une partie terrestre de 340 hectares et d’une partie marine de 160 hectares. Le maire d'Ankaran a déclaré qu’ils avaient ainsi arraché « cette partie du littoral slovène des griffes de la capitale ». Cette zone est en effet située à proximité du port de Koper, et est convoitée par de nombreux promoteurs immobiliers et touristiques. Le maire plaide en faveur d'une politique équilibrée entre les souhaits des promoteurs et la nécessité de préserver la nature. Le décret de classement permet de protéger la nature et le paysage, et pose les bases pour soutenir une agriculture et une pêche durables, ainsi que des formes durables de loisirs et de tourisme et une valorisation du patrimoine culturel. Le parc sera géré par la municipalité elle-même.

  • 2018-06-13
    Réunion SIMWESTMED à la Seine-sur-mer

    Dos à dos avec le Forum des associations varoises (le 12 juin 2018), le CAR/PAP et le Conservatoire du littoral, avec le soutien de la commune de la Seyne-sur-mer, ont organisé une réunion sur l'étude de cas Var au projet SIMWESTMED. Les organisateurs et les partenaires français du projet (Cerema, Agence française pour la biodiversité) se sont retrouvés autour d'experts français (WWF France, Parc national de Port-Cros, Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, Plan Bleu, CPIE Côte Provençale, Région PACA, Ministère de la transition énergétique, Parc national de Port-Cros). Ils ont réfléchi autour d’une série de questions concernant la Planification de l’espace maritime, notamment les interactions terre-mer et la gouvernance : i) Quels sont les liens entre le bon état écologique (du bassin de versant au milieu marin), les usages et les attentes des usagers? ii) D'une part, le document stratégique de façade intégrera ces éléments, mais pour quelle mise en œuvre locale, et quelle articulation régionale? (SDAGE, PAMM, PEM) ; iii) D'autre part, quelle approche de gouvernance multi-échelle qui tienne compte des dynamiques locales et des instruments nationaux et régionaux? iv) Quels sont les liens entre les zones marines à forte valeur écologique (y compris les AMP et les ASPIM) et les politiques et les outils locaux de planification et d'aménagement du territoire?

    Ces échanges aideront le CAR/PAP à formuler une série de recommandations à l'intention de la Commission européenne, en vue de soutenir une mise en œuvre plus harmonieuse de la PEM à différentes échelles géographiques et temporelles. 

    Le groupe technique France (chef de fil: Conservatoire du littoral) pour la définition du Cadre régional commun pour la GIZC en Méditerranée, s’est également réunit le 13 juin, toujours à l'invitation de la commune de la Seyne-sur-mer.

  • 2018-06-12
    Forum terre-mer des associations varoises

    Le CAR/PAP et l'association CPIE Côte-Provençale, avec l'appui Conservatoire du littoral, ont organisé un forum terre-mer des associations du Var, soutenu et accueilli par la municipalité de la Seyne-sur-mer le 12 juin 2018. Le grand témoin de la journée a été Mme Ricard, présidente de l'Institut océanographique Paul Ricard. Cette démarche s’inscrit en droite ligne avec les efforts déployés dans le cadre du projet PAC Var, pour une mise en œuvre plus effective du protocole GIZC en Méditerranée, et l'intégration des acteurs locaux et de la société civile des zones côtières dans le les processus de GIZC. Environ 30 participants ont rejoint les échanges.

    Ce forum a également permis aux acteurs institutionnels, économiques et aux usagers côtiers de partager leurs perceptions des différentes questions liées à la zone côtière qu'ils occupent et aux mesures de gestion côtière qui y sont associées. Les gestionnaires et les planificateurs ont abordé les cadres et les processus de planification et de gestion terrestres et marins, avec un focus sur le Var. Pour apporter des éléments aux débats de ce jour, des expériences d'autres territoires ont été présentées.

    Dans un second temps et dans un climat détendu, les participants ont partagé leurs attentes, idées et exemples d’actions et d’initiatives concrètes afin de répondre aux principaux problèmes identifiés le matin. Ces moments de débat et d'échange ont permis d’harmoniser les connaissances et de renforcer le dialogue entre les acteurs (associations/planificateurs, et entre associations) et se sont déroulés en présence d’élus locaux et d'experts internationaux.

  • 2018-06-08
    Journée mondiale des océans 2018

    Nous célébrons la Journée mondiale des océans (8 juin) pour rappeler à tous le rôle majeur qu’ils jouent dans notre vie. En 2018, l’accent sera mis sur la prévention de la pollution par les plastiques et la recherche de solutions pour un océan plus sain. La mer Méditerranée est l'une des zones les plus impactées par les déchets marins au monde, les matières plastiques représentant jusqu'à 95% des déchets accumulés sur les littoraux, à la surface de l'océan ou sur les fonds marins. Il est estimé qu’un demi-milliard d'objets gisent actuellement au fond de la Méditerranée, et que la concentration de plastique flottant est comparable à celle des cinq vortex de déchets océaniques, atteignant plus de 600 objets par kilomètre carré.

    En vue d’éliminer le plastique à usage unique d'ici 2023, la campagne des Nations unies pour des mers propres exhorte les gouvernements à adopter des politiques de réduction des matières plastiques; l'industrie à minimiser les emballages en plastique et à retravailler le design des produits; et les consommateurs à changer leurs habitudes de consommation d’objets jetables. Jusqu'à présent, une quarantaine de pays, dont la France, Israël, l'Italie, Malte et le Monténégro, ont rejoint la campagne, qui a également recueilli plus de 87 130 engagements individuels pour entreprendre des actions en ce sens.

    Nous lançons en outre à cette même date la préparation d’un rapport en partenariat avec le WWF Med PO : « Sortir du piège plastique - Sauver la Méditerranée de la pollution par le plastique », avec quelques messages et images suggérés par les médias.

  • 2018-06-07
    MedOpen pour l’ENSSMAL - de l’imagination à la concrétisation

    La formation en ligne MedOpen sur la GIZC, organisée pour les étudiants de deuxième cycle spécialisés en gestion côtière à l'École nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (ENSSMAL) en Algérie, est officiellement terminée. C'est la première fois que MedOpen travaille avec une équipe d'un même pays et d'une même institution. Le groupe extraordinaire d'étudiants de l'ENSSMAL a largement participé à rendre cette formation de trois mois exceptionnelle, dynamique et riche en discussions autour du thème de la GIZC.

    La grande nouveauté de cette édition a été de ne pas baser le jeu de simulation sur des documents fictifs comme cela avait été le cas par le passé, mais de s’appuyer sur une expérience GIZC bien réelle au sein d’un site pilote sur la côte algérienne : la partie marine du Parc National de Gouraya (PNG)  – une future aire marine protégée. Grâce au soutien du PNG, du Commissariat national du littoral (CNL) et des autorités portuaires de Bejaia, trois ateliers ont été organisés pour les étudiants sur le site pilote avec la participation des acteurs locaux. Les étudiants ont eu une opportunité unique de participer activement au processus de concertation avec de véritables parties prenantes discutant d'un projet concret. Suite à ces visite de terrain, la dernière conférence de restitution s'est tenue à Alger, avec la participation de représentants des autorités du PNG, du CNL et du port de Béjaia.

    Le succès de cette édition de MedOpen, et notamment de sa partie pratique, a déjà commencé à produire des effets, tels que: a) l'ENSSMAL a décidé de réitérer cette expérience avec tous les futurs étudiants de master, et non pas uniquement avec ceux spécialisés dans la gestion côtière ; b) en consultation avec les responsables de la gestion des parcs nationaux, il a été proposé de renouveler cette expérience de terrain dans deux autres parcs côtiers - Taza et El Kala ; c) il a été proposé d'organiser des formations similaires, avec des contenus réduits et d'une durée plus courte, pour les acteurs institutionnels concernés par la GIZC ; d) il a été décidé que le groupe d'étudiants ajouteraient à leur mémoire, en consultation avec leurs encadrants, un chapitre correspondant à l’essai final élaboré lors de MedOpen ; e) les acteurs du PNG ont exprimé leur volonté de rester à la disposition pour d’autres initiatives similaires à MedOpen.

    Cette expérience extrêmement positive pour l'ENSSMAL et le CAR/PAP, ainsi que pour le PNG, a permis de créer des liens entre éducation et initiatives sur le terrain, fournissant un bon exemple de ce que nous devrions faire pour contribuer à la promotion de la GIZC au une plus grande échelle régionale.

  • 2018-06-06
    Comité de pilotage et groupe de projet SIMWESTMED

    Les partenaires au projet SIMWESTMED se sont retrouvés à Palma de Majorque, l’Espagne, du 4 au 6 juin 1018, afin de discuter des dernières avancées du projet. Chaque partenaire a passé en revu l’état d’avancement des produits sur lesquels il travaille, les cas d’étude été aussi à l’ordre du jour.

    Les représentants du CAR/PAP ont détaillé l’état d’avancement de la rédaction des rapports sous la responsabilité du centre, et ont partagé une proposition détaillée de méthodologie pour réaliser une analyse des interactions terre-mer (ITM). L’idée est de suggérer in méthodologie pour l’interprétation des ITM dans le processus de Planification de l’espace maritime (PEM). L’approche soutien l’intégration des activités de planification et de gestion à terre et en mer, pour une mise en œuvre harmonieuse, considérant l’intégrité du continuum terre-mer. La méthodologie proposée capitalise sur les éléments du Rapport initial et sera mis à jour en prenant en considération les réflexions menées au niveau des cas d’études.

    Le CAR/PAP a présenté un bref plan d’action de la mise en œuvre à venir des activités dans les cas d’étude Var et Tyrrhénien, insistant sur les besoins d’encourager le dialogue entre les parties française et italienne. Plusieurs réunions se tiendront dans les prochains mois entre les deux pays, sous le leadership du CAR/PAP, à la fois au niveaux national et local. Ces échanges permettront aussi d’avancer sur la définition du cadre régional commun pour la GIZC en Méditerranée.

    La conférence finale du projet était aussi à l’ordre du jour, et les partenaires ont discuté du format et du contenu à retenir. L’événement sera organisé par Corila, et se tiendra à Venise, l’Italie, les 12 et 13 décembre 2018.

  • 2018-06-05
    Quarante années d’actions du Plan Bleu en faveur du développement durable en Méditerranée

    Plus de 130 participants se sont réunis à Paris, le 5 juin 2018, à l’occasion des 40 ans du Plan Bleu, lors d’un colloque international co-organisé avec l’association Serge Antoine. Experts, décideurs, représentants des institutions nationales, européennes et méditerranéennes, et membres de la société civile ont ainsi pu discuter des enjeux et futurs possibles de la Méditerranée.

    La matinée, dédiée à la création du Plan Bleu, a permis de revenir sur quarante années de réflexions et d’actions en faveur du développement durable en Méditerranée. Ainsi, depuis la fin des années 70, dans le cadre de la Convention de Barcelone, et malgré les difficultés géopolitiques, les pays méditerranéens ont su collaborer pour avancer sur de nombreux défis environnementaux communs. Lors de l’après-midi, les intervenants ont échangé sur des enjeux tels que la gestion des écosystèmes marins, le tourisme durable, le développement rural, l’économie bleue, la biodiversité, et ont discuté des futurs possibles et souhaitables. La fragilité de la Méditerranée et les multiples pressions qu’elle subit, appellent une mobilisation de tous les acteurs. L'ampleur prévue du changement climatique et les difficultés politiques, sociales et économiques rendent nécessaire une nouvelle prospective pour l’action.

    A cette occasion, le Plan Bleu a annoncé le lancement de MED 2050, une nouvelle étude de prospective à l’horizon 2050 destinée à mobiliser les décideurs et les parties prenantes du Sud et du Nord en dépassant les frontières géographiques et institutionnelles. Les travaux, qui seront conduits dans les quatre années à venir, s’appuieront sur des dialogues, des partenariats et des visions partagées sur les chemins de transition et les investissements à mettre en œuvre pour un avenir désirable du bassin.

  • 2018-06-01
    Avancées majeures dans le cadre régional pour la GIZC

    Le groupe de travail (GT) sur le cadre régional commun (CRC) pour la GIZC s'est réuni pour la deuxième fois à Athènes, les 30-31 mai 2018. Il est composé des représentants des Parties contractantes, et mandaté par la COP 20 (Tirana, décembre 2017) pour rédiger le texte intégral du CRC. Aux côtés des représentants du CAR/PAP et de l'Unité de coordination, les Parties contractantes présentes à la réunion étaient la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la France, la Grèce, l'Italie et la Turquie.

    Lors de la première réunion du GT, les tâches lors de rédaction du document avaient été réparties. Conformément à cette décision, les membres du GT ont apporté des contributions aux chapitres spécifiques du CRC. Lors de la réunion d'Athènes, les participants ont travaillé chapitre par chapitre sur une ébauche complète de document, et l’ont considérablement améliorée. De nouvelles tâches ont été distribuées pour affiner certains éléments spécifiques. Des efforts additionnels devront être réalisés sur le chapitre concernant la gestion basée sur l'écosystème pour le bon état environnemental et le développement durable.

    La prochaine étape du processus est la réunion de consultation avec toutes les Parties contractantes prévue à l'occasion de la célébration du Jour de la Côte à Split, fin septembre 2018.

     

  • 2018-05-30
    Réunion de lancement du projet GEF adriatique

    La réunion de lancement du projet du FEM « Mise en œuvre de l'approche écosystémique dans la mer adriatique grâce à la planification de l’espace maritime (PEM) » (Projet GEF adriatique) s'est tenue à Tirana, en Albanie, le 29 mai 2018. La première réunion du comité de pilotage du projet a eu lieu le jour suivant.

    L'objectif principal de la réunion initiale était de discuter et d'approuver la stratégie de mise en œuvre du projet GEF adriatique, qui vise à restaurer l'équilibre écologique de la mer adriatique par la mise en œuvre de l'approche écosystémique et de la PEM.

    Le projet étant mis en œuvre en Albanie et au Monténégro, les représentants albanais et monténégrins ont donné un aperçu de leurs pratiques actuelles en matière de protection et de gestion du milieu marin et ont contribué aux discussions sur les mesures à prendre pour atteindre efficacement les résultats du projet.

    La réunion de lancement est un jalon important dans la coopération entre tous les pays de l'Adriatique, puisque les résultats du projet contribueront directement à la réalisation du bon état écologique (BEE) dans la sous-région adriatique et indirectement au développement d'un approche sous-régionale pour la PEM dans l'Adriatique.

  • 2018-05-11
    L’Accord sur la mise en œuvre du plan d'urgence sous-régional contre la pollution marine par les hydrocarbures signé!

    Mardi 8 mai 2018, Chypre, la Grèce et Israël ont signé l'Accord de mise en œuvre du plan d'urgence sous-régional contre la pollution marine par les hydrocarbures. L'objectif du plan est de pouvoir réagir efficacement aux déversements et de faciliter la coopération entre les trois pays dans le domaine de la préparation et de la lutte contre la pollution par les hydrocarbures. Les chefs d'État et de gouvernement Nicos Anastasiades, président de la République de Chypre; Alexis Tsipras, Premier ministre de la République hellénique; et Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l'État d'Israël, qui se réunissaient à Nicosie pour leur quatrième Sommet trilatéral, étaient présents à la cérémonie de signature. M. Gaetano Leone, Coordinateur de l’ONU environnement/PAM, a assisté à la cérémonie de signature et s’est félicité de cette avancée majeure en matière de coopération sous-régionale. Le plan d'urgence sous-régional pour la pollution marine par les hydrocarbures entre Chypre, la Grèce et Israël a été préparé dans le cadre du système de la Convention de Barcelone du PAM sous la direction et grâce au soutien du Centre régional méditerranéen pour l'intervention d'urgence contre la pollution marine (REMPEC).
    Pour en savoir plus sur l'Accord, veuillez vous rendre sur le lien suivant : http://web.unep.org/unepmap/implementation-agreement-sub-regional-marine-oil-pollution-contingency-plan-signed-cyprus-greece-and

  • 2018-04-27
    Colloque international à l'occasion des 40 ans du Plan Bleu

    Le Plan Bleu et l'Association Serge Antoine organisent le mardi 5 juin 2018, dans l'Amphithéâtre de la Société de géographie à Paris, un colloque consacré à quarante années de réflexions et d’actions en faveur du développement durable en Méditerranée, avec le concours du Comité d'histoire du ministère de la transition écologique et solidaire, du Conseil Général de l’Agriculture et de l’Alimentation (CGAAER) du Ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, et de l’Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen (IPEMED).

    Dans une première session, les intervenants reviendront sur la création - à l’initiative de Serge Antoine - du Plan Bleu et de ses travaux dans les domaines de la prospective et du « rapportage » environnemental qui lui ont valu sa légitimité. Dans une deuxième partie les futurs possibles de cette région seront abordés lors d’une table ronde finale réunissant des experts et décideurs méditerranéens.

    Ce sera l’occasion pour le Plan Bleu de présenter un projet d'étude prospective ambitieux, MED 2050, avalisé par les Parties Contractantes à la Convention de Barcelone, destiné à mobiliser les décideurs et les parties prenantes du Sud et du Nord en dépassant les frontières géographiques et institutionnelles. Ces travaux qui seront conduits dans les quatre années à venir s’appuieront sur des dialogues, des partenariats et des visions partagées sur les futurs souhaitables ou désirables du Bassin méditerranéen.

     

  • 2018-04-25
    Une coopération fructueuse entre la mer Noire et la Méditerranée

    A l'invitation du secrétariat permanent de la Commission de la mer Noire (CMN), le CAR/PAP a participé à la 22ème réunion du groupe consultatif (GC) sur le développement de méthodologies communes pour la GIZC (GC GIZC) qui a eu lieu à Istanbul, Turquie, les 19 et 20 avril 2018. Cette invitation faisait suite à la collaboration antérieure entre la CMN et le CAR/PAP sur des projets tels que PlanCoast et Pegaso, ainsi que sur le protocole d'accord entre le PNUE/PAM et la CMN signé lors de la 19ème COP de la Convention de Barcelone.

    La coopération entre les deux conventions (par le biais du GC GIZC et du CAR/PAP) ne date pas d’hier, mais a débuté dans les années 90 en mettant l'accent sur les activités et le soutien technique à fournir aux pays riverains dans le domaine de la gestion des zones côtières.

    Le projet Pegaso du 7ème programme cadre de l’Union européenne est l’un des principaux projets concernant la GIZC mis en œuvre dans la région de la mer Noire. Suite à cette initiative, des lignes directrices pour la GIZC de la mer Noire ont été élaborées en prenant pour modèle le Protocole GIZC pour la Méditerranée. Les pays de la mer Noire ont ensuite mis au point un format de rapport permettant de réaliser un inventaire de la GIZC dans la région sur le modèle du format qui avait été élaboré pour Pegaso, et qui est aujourd'hui le format de rapport officiel pour la Méditerranée.

    La CMN élabore actuellement son IMAP pour la mer Noire (pour la période 2017-2022), qui a été le point principal de l'ordre du jour de la réunion d'Istanbul. D’autres sujets ont été évoqués tels que les rapports sur les progrès réalisés en matière de directives relatives à la GIZC basées sur la liste des indicateurs ; de coopération avec diverses organisations; et de priorités pour les travaux futurs du GC. Les participants ont exprimé leur grande satisfaction qu’un représentant du CAR/PAP ait été présent lors de leur réunion et ont fait naître l'espoir d'activités conjointes et d'échanges plus fréquents à l'avenir.

  • 2018-04-18
    PANORAMED & « Made in MED » à Rome

    Le PAP/CAR s'est joint à la 2ème réunion du groupe de travail thématique 5: tourisme côtier et maritime au projet PANORAMED qui a eu lieu le 17 avril 2018 à Rome, Italie (dans les locaux de l'Agence pour la cohésion territoriale/Agenzia per la Coesione territoriale). Le programme de travail est coordonné par le Ministère croate du développement régional et des fonds de l'UE, en collaboration avec la région Toscane. En se concentrant sur les questions de gouvernance, les experts et les représentants des pays ont travaillé sur le processus de sélection des projets clés qui seront analysés par la suite afin d'aider à construire de nouveaux projets Interreg stratégiques à l'échelle méditerranéenne dans les années à venir.

    Cette première réunion a été organisée dos-à-dos avec l'événement Interreg Med de mi-parcours "Made in Med-Crafting the future Mediterranean" qui s’est tenu les 18 et19 avril 2018, également à Rome. Le PAP/CAR s'est joint aux panels de cet événement, revenant plus particulièrement sur le développement de l'économie bleue.

  • 2018-04-13
    Organisation d’un webinaire : outils pour mesurer les impacts cumulés pour la PEM

    La plateforme PEM de l’UE et OCTO (Open Communications for the Ocean) co-organisent un webinaire sur les outils pour mesurer les impacts cumulés. Ce webinaire est une activité de suivi de la table ronde d’experts sur le même sujet organisée le 18 janvier 2018. Il présentera les derniers développements en matière d’outils utilisés par l’Union européenne pour mesurer les impacts cumulés, ainsi que des exemples de leur application au Monténégro (par le CAR/PAP). Le webinaire aura lieu le 3 mai 2018 à 15h00  UTC/16hOO heure d’Europe de l’ouest/17h00 heure d’Europe centrale. La langue de travail du webinaire est l'anglais.

    Pour vous inscrire au webinaire, veuillez-vous rendre sur le lien suivant : https://zoom.us/webinar/register/WN_LZzAKJj4Tuq-q4sCn-_o7g

    Pour en savoir plus, vous pouvez visiter la plateforme de l’UE sur la PEM et contacter Clare Waldmann.

  • 2018-04-12
    L’AEE organise une université d’été sur la croissance bleue

    Conformément aux engagements de l’agence européenne de l’environnement (AEE) en faveur du partage de connaissances et d’expériences de son réseau  et en soutien aux activités d’évaluation marine dans la région méditerranéenne, l’université d’été sur la croissance bleue sur le thème « L’environnement marin peut-il contribuer à la croissance tout en préservant la bonne santé des océans ? » va être organisée dans le cadre de l’ EEAcademy:

    Cette université d’été aura lieu du 5 au 7 juin 2018 à San Sebastian, Espagne, et sera co-organisée par AZTI. Vous pouvez trouver plus d’informations sur le lien suivant : croissance bleue.

    La langue de travail est l’anglais. Les candidatures doivent être soumises avant le 28 mai 2018 à l’adresse https://www.lankor.eus/summer-school/

  • 2018-03-30
    Le projet de Portodimare suit son cours

    La réunion de lancement du projet Interreg ADRION “PORTODIMARE” - geoPORtal of TOols & Data for sustainable Management of coAstal and maRine Environment  (– géoportail d’outils et de données pour la gestion durable de l’environnement côtier et marin) a été organisée et accueillie par la région Emilie- Romagne (en tant que chef de file) à Bologne, Italie, les 28 et 29 mars 2018. Le principal objectif du projet est de préparer et de tester le géoportail qui va fournir des données et des informations, ainsi que les outils et modules pour la PEM/GIZC.

    La première journée de la réunion a été consacrée à présenter et discuter des activités techniques du projet. Elle a été présidée par les leaders des lots de travail (LT), et a impliqué des partenaires du projet de la région adriatique. Lors  journée suivante, trois sessions de renforcement des capacités ont été organisées sur la communication, la gestion de projet et la gestion financière.

    Le CAR/PAP est le leader du LT T2 (test du géoportail et démonstration). Ses principales activités incluent deux formations, six tests dans les zones pilotes, ainsi que l’utilisation, l’entretien et la transférabilité du géoportail.   Il a été souligné qu’il était indispensable d’avoir un feedback sur les tests en matière d’utilisation pratique du géoportail. Les résultats des démonstrations devront être transmis aux autorités ayant des compétences dans les domaines de la PEM et de la GIZC.

    Suite à cette réunion de lancement, la première réunion du comité de pilotage et du comité technique de PORTODIMARE ont été organisées.

  • 2018-03-29
    PHAROS4MPAs Comité de pilotage

    Les AMP sont des pionnières de la conservation de l'environnement, ces territoires jouent un rôle clé dans la mise en œuvre de la PEM dans les pays membres de l'UE, en Méditerranée et au-delà. Le consortium du projet PHAROS4MPAs s'est réuni les 27 et 28 mars 2018 à Rome, Italie sous le leadership du WWF, avec représentants de huit pays méditerranéens.

    Différents secteurs sont au cœur des préoccupations des partenaires : le transport maritime, le tourisme, la pêche et l'énergie. Comment ces secteurs influent-ils sur les écosystèmes ? Comment les orienter vers un développement durable ?  Cette initiative Interreg-med est une expérience unique de capitalisation, où tous les partenaires vont unir leurs efforts pour rechercher dans des projets européens précédents et d'autres initiatives, les produits, les résultats, les données, etc. les plus pertinents afin de fournir une analyse conjointe et des recommandations pertinentes.

    Le CAR/PAP aux côtés du CAR/ASP et de REMPEC aidera les partenaires à assurer de la manière la plus efficace, la liaison avec le système de la Convention de Barcelone. D’autre part, en s'appuyant sur l'expérience de MedPAN, les partenaires filtreront leurs travaux pour être les plus concrets et pratiques possible, et dans en ligne avec les besoins et les attentes des gestionnaires des APM. Le projet durera 18 mois.

  • 2018-03-12
    MedOpen inclus dans le cursus de l’ENSSMAL en Algérie !

    Le CAR/PAP s’est engagé à accompagner le processus de réforme des programmes pédagogiques à l’Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (l’ENSSMAL), à Alger, en Algérie. Le cours en ligne MedOpen GIZC avancé vise ainsi à améliorer les capacités techniques de l’Algérie sur les questions liées à la durabilité des zones côtières, à leur protection, résilience et à leur valorisation, ceci a travers la formation des futurs diplômés. A cet effet, le CAR/PAP organise une session avancée de 12 semaines pour un groupe de 29 étudiants de la 5ème (dernière année de formation) de la spécialité Aménagement du Littoral. Le cours débute le 12 mars 2018. Cette session de formation sera sanctionnée par une examen qui sera intégrée à l’évaluation pédagogique de l’étudiant et une attestation sera délivrée par le CAR/PAP pour les étudiants ayant finalisé leur formation avec succès. Une évolution importante du cours est le développement d’une nouvelle session pratique pour le cours, avec un jeu de simulation axé sur un site d’étude pilote de la côte algéroise, notamment, la zone marine du Parc National côtier de Gouraya - future AMP, avec la participation d’acteurs locaux.

    Cette initiative est un premier pas vers de nouvelles coopérations similaires entre le CAR/PAP et d’autres institutions académiques, dans le but d’inclure la formation MedOpen GIZC dans les programmes d’études.

  • 2018-03-10
    Première consultation régionale pour le MedProgramme

    La première consultation régionale pour le Programme pour la mer méditerranée (MedProgramme) : renforcement de la sécurité environnementale, a été organisée les 7 et 8 mars 2018 à Athènes, Grèce. Les points focaux organisationnels du FEM des différents pays ayant approuvé le programme et les partenaires exécutifs se sont réunis pour discuter et se mettre d’accord sur les activités proposées, les rôles et les délais pour la préparation des sept sous-projets, et les points focaux opérationnels du FEM ont fait des commentaires sur les activités et lieux proposés tout en demandant des clarifications lorsque cela était nécessaire. Les représentants du Liban ont tout particulièrement témoigné de leur intérêt en présentant leur vision et leurs attentes pour le MedProgramme. Les progrès dans la préparation du projet du fond spécial pour le changement climatique du FEM a également été présenté. Le 9 mars, les partenaires ont convenu d’une réunion de coordination pour finaliser les commentaires et recommandations des points focaux opérationnels du FEM, ainsi que pour convenir des prochaines étapes et du calendrier pour la soumission des documents au secrétariat du FEM. Les partenaires du sous-projet 2.1, dont le CAR/PAP fait partie, ont eu le plaisir de constater que la préparation de celui-ci était la plus avancée de tous les sous-projets.

     

  • 2018-03-08
    Encore une étape de franchie pour Co-Evolve

    La 4ème réunion du comité de pilotage du projet Co-Evolve a été organisée par la région Emilie Romagne le 6 mars 2018 à Bologne, Italie. L’évènement a commencé par la présentation d’un des derniers documents du lot de travail (LT 3) : la synthèse des menaces et facteurs favorisants pour un co-développement durable des zones touristiques en Méditerranée. Ce document est le fruit d’un travail conjoint entre l’ISMAR et le CAR/PAP, et donne des orientations et des recommandations concrètes pour faciliter le travail des partenaires des zones pilotes. Cette réunion a également été l’occasion de parler des progrès réalisés dans ces zones, notamment en termes de processus participatif qui est un élément essentiel pour favoriser la future mise en œuvre des plans élaborés sur le terrain. 

    Le jour suivant, le premier cours de formation Co-Evolve a été organisé par le CAR/PAP. Ce cours était tout particulièrement adressé aux coordinateurs des équipes des zones pilotes, qui ont eu l’occasion d’en apprendre plus sur les concepts de GIZC, de PEM ou encore de processus participatifs. La méthodologie de planification pour un tourisme durable des zones côtières élaborée par l’Université de Venise a été présentée dans le détail pour permettre aux partenaires de l’appliquer dans la phase du LT4 du projet. Ce cours de formation a permis de poser les bases de cette nouvelle étape, lors de laquelle les enseignements des étapes précédentes vont être mis en pratique pour une plus grande durabilité du tourisme dans les zones côtières méditerranéennes.

  • 2018-03-02
    Le premier bilan de santé (quality status report) de la Méditerranée est enfin disponible !

    Le premier bilan de santé (quality status report - QSR) de la Méditerranée a officiellement été présenté lors de la 20ème réunion ordinaire des parties contractantes à la Convention de Barcelone qui a eu lieu à Tirana, du 17 au 20 décembre 2017. A cette occasion, les parties contractantes, qui sont les 21 pays riverains de la Méditerranée plus l’UE, ont validé les conclusions principales du rapport et ont accueilli favorablement ses recommandations.

    Le QSR 2017 est un résultat majeur, fruit des efforts conjoints en intégrés des parties contractantes, des partenaires et du secrétariat et des composantes du PAM de l’ONU environnement. Il s’agit d’une contribution unique pour évaluer l’état de l’écosystème méditerranéen et les progrès accomplis vers l’atteinte d’un bon état environnemental (BEE). C’est également un jalon important pour le système de l’ONU environnement/PAM qui a une expérience de plus de quatre décennies en matière de surveillance et d’évaluation de l’environnement marin et côtier de la Méditerranée.

    Le QSR 2017 témoigne des progrès réalisés en terme de développement d’un programme de surveillance intégrée de la Méditerranée. Il s’agit d’un élément clé pour la mise en œuvre de la feuille de route de l’approche écosystémique adoptée en 2008 ainsi que pour le programme de surveillance et d’évaluation intégrées (IMAP) adopté en 2016. L’IMAP se base sur 11 objectifs écologiques pour la Méditerranée et identifie 27 indicateurs pertinents.

    Le QSR 2017 a été réalisé grâce aux contributions majeures des parties contractantes ainsi qu’à la participation importante des autres acteurs. Il fera office de document de référence pour déterminer si des progrès sont réalisés pour atteindre un BEE ou pour maintenir un BEE, et pour élaborer ou affiner des programmes de surveillance nationaux ciblés pour combler les lacunes existantes. Le rapport comprend des indications sur les mesures concrètes à prendre pour atteindre un BEE et permettront de combler les lacunes freinant l’élaboration du rapport sur l’état de l’environnement 2019 ainsi que du prochain QSR de la Méditerranée pour 2023.

    Enfin, le QSR 2017 ne se contente pas de rassembler les données et informations nationales à l’échelle de la Méditerranée mais contribue également au travail réalisé au niveau mondial, y compris au processus régional pour la seconde évaluation des océans du monde, et à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, et tout particulièrement des buts de développement durable (BDD) en rapport avec les océans.

    Le rapport est disponible en ligne à l’adresse suivante : www.medqsr.org

  • 2018-02-28
    Le CAR/PAP – une support pédagogique pour les études marines

    Le 28 février 2018, la coopération de longue date entre le CAR/PAP et le département des études maritimes de l’Université de Split  a été officialisée par la signature d’un contrat entre les deux institutions.  Cette initiative va permettre à l’Université d’élargir son réseau d’établissements de recherche et d’éducation en offrant aux étudiants la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle  de qualité, et notamment des connaissances pratiques et des compétences concrètes, ce qui est dans la droite ligne de son objectif de s’ouvrir vers l’extérieur. En outre, le CAR/PAP aidera l’université à améliorer sa communication avec la sphère politique et à renforcer ses capacités en matière de gestion du littoral.

  • 2018-02-21
    Favoriser la coopération pour une mer adriatique sans déchets!

    Le 20 février 2018, M. Tomislav Ćorić, ministre croate de l’environnement et de l’énergie, a rencontré M. Blendi Klosi, ministre de l’environnement de la République d’Albanie, et M. Pavle Radulović, ministre de l’environnement de la République du Monténégro, à Dubrovnik, en Croatie, pour parler des solutions possibles aux problèmes de déchets marins d’origine tellurique, un enjeu mondial qui affecte dramatiquement l’environnement marin et côtier. Conscients de l’importance d’avoir un environnement propre et un tourisme durable, les représentants des trois pays, qui sont signataires de la Convention de Barcelone, ont souligné la nécessité de mettre en œuvre le Plan régional sur la gestion des déchets marins en Méditerranée adopté par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone et ses protocoles pour la protection de la mer Méditerranée contre la pollution de sources et activités terrestres, afin de réduire la quantité de déchets dans la mer adriatique. Les ministres ont affirmé que la longue et riche coopération des trois pays dans le cadre des accords et initiatives existants, telles que la Commission conjointe pour la protection des eaux et des zones côtières de la mer adriatique, l’Initiative trilatérale de l’adriatique et la Stratégie de l’UE pour la région adriatique-ionienne, devrait être renforcée dans le but de trouver des solutions efficaces pour la question des déchets marins en mer adriatique.

  • 2018-02-15
    SIMWESTMED Comité de pilotage et groupes de travail

    Pendant deux jours, le 13 et 14 février 2018, les partenaires du projet SIMWESTMED se sont rencontrés à Marseille, France pour faire l’état de l’avancement des activités. De riches discussions ont aidé les représentants de la France, de l’Espagne, de l’Italie, de Malte et des partenaires internationaux à avancer sur différents sujets majeurs. D'une part, des étapes clés ont été convenues pour garantir la bonne marche de la rédaction de rapports clés, où le CAR/PAP joue un rôle de premier plan notamment concernant les question de la PEM au sein de la Convention de Barcelone, des interactions terre-mer, de l'engagement des parties prenantes, etc. D’autre part, les études de cas ont été présentées. Le débat a permis d'affiner le rôle de chaque partenaire pour une mise en œuvre harmonieuse des actions planifiées au niveau de chaque pilote, ainsi que la complémentarité entre les actions au niveau du projet. Le PAP/RAC mène deux cas d’étude dans le Var et dans le cas Tyrrhénien.

    En outre, le plan de travail conjoint a été discuté. Il a été décidé que la conférence finale du projet se déroulera sur les côtes de la Méditerranée, possiblement à Venise. Enfin, l'importance de partager des messages forts avec la DG Mare et la Commission européenne sur la nécessité de soutenir davantage les projets transfrontaliers sur la PEM en Méditerranée a été soulignée. En ce sens, tous les partenaires investiront des efforts dans la construction de ponts avec d'autres initiatives en Méditerranée et au-delà. En outre, les interactions avec la plate-forme PEM de l'UE seront encouragées, en termes d'assistance technique, de communication et de renforcement des synergies.

    Dos-à-dos à ces réunions, l'Agence française pour la biodiversité a organisé un atelier conjoint sur l'évaluation des effets cumulatifs pour les projets SIMWESTMED et SIMNORAT. Cette réunion, à laquelle se sont joints les représentants du CAR/PAP, était particulièrement pertinente en ce qui concerne la question de savoir comment les outils d'évaluation d'effets cumulatifs peuvent appuyer la mise en œuvre du PEM ? Et comment ces outils peuvent-ils être harmonisés entre les pays et partenaires de l'UE ?

  • 2018-02-14
    Ouvrons la voie au PAC Bosnie-Herzégovine

    Le 13 février 2018, une réunion avec les autorités locales de la zone du PAC (de la municipalité de Neum qui est la seule municipalité côtière de Bosnie-Herzégovine – B&H) et les autorités nationales, dont les points focaux du PAM et du CAR/PAP pour la B&H, a été organisée à Neum, en B&H. Outre la présentation de l’ébauche d’étude de faisabilité réalisée par la consultante responsable de sa préparation, les participants ont également discuté des activités proposées pour le PAC (horizontales et individuelles) qui pourraient aider la B&H à mettre en œuvre au niveau national les décisions et les obligations de la Convention de Barcelone (IMAP, indicateurs EcAp pour atteindre un BEE dans la zone), ainsi que dans la réalisation des priorités GIZC au niveau local. L’étude de faisabilité sera finalisée un mois après que la deuxième réunion ait eu lieu pour confirmer la liste des activités du PAC, ainsi que pour assurer que les conditions préalables pour la signature du PdA entre le PNUE/PAM et la B&H pour la mise en œuvre du PAC sont réunies.

  • 2018-02-08
    Le comité de pilotage pour la GIZC du comté de Šibenik-Knin en action

    La réunion du comité de pilotage pour la gestion côtière et marine du comté a été organisée le 7 mars dans les locaux du comté de Šibenik-Knin. Ce comité a été formé dans le cadre de l’activité du plan côtier préparé en collaboration avec le PAP/RAC, et adopté par l’assemblée du comté. L’objectif de la réunion était de discuter et d’adopter des recommandations pour renforcer la résilience côtière aux impacts du changement climatique, ainsi que d’informer les membres des résultats de l’étude sur les émissions de métaux toxiques provenant des bateaux touristiques. 

    Le CAR/PAP, qui apporte son soutien pour la mise en œuvre du plan côtier, a présenté les recommandations, qui sont le dernier résultat de ce travail conjoint sur le plan. La mise en œuvre de ces recommandations par les autorités locales et la communauté serait bénéfique à toutes les parties prenantes de la zone côtière, et aiderait à préserver les ressources côtières pour les générations futures. « La prochaine étape sera de présenter ces recommandations aux représentants des autorités locales, aux investisseurs et au grand public, car  la seule manière de trouver des solutions plus écologiques est d’agir ensemble », a déclaré Mme Sanja Slavica Matešić, directrice du département pour la protection de l’environnement et les affaires municipales et secrétaire du comité.

  • 2018-01-27
    Le lancement du projet pour la rivière Buna en Albanie

    Le projet de protection du delta de la rivière Buna a été lancé lors de la réunion organisée le 25 janvier 2018 à Shkodra (Albanie). La réunion a réuni environ 70 participants du gouvernement local, de la société civile et des établissements d’enseignement supérieur d’Albanie et du Monténégro, et a été suivie d’une visite de  terrain du paysage protégé de la rivière Buna – Velipoja à laquelle a assisté le vice premier ministre et le ministre des affaires étrangères, du tourisme et de l’environnement, au Centre des visiteurs de Velipoja le 27 janvier 2018.

    Le projet de protection du delta de la Buna, soutenu par la fondation MAVA, sera coordonné par l’IUCN ECARO en partenariat avec le CAR/PAP, le GWP, la Tour du Valat et l’INCA. Le projet qui portera principalement sur le paysage protégé de la rivière Buna – Velipoja, aura une durée totale de cinq ans et cherchera a réduire significativement les menaces que le développement fait actuellement peser sur ces  zones humides afin de mettre un terme à la dégradation des habitats. En outre, le projet prévoit des activités de restauration des zones humides endommagées et des habitats côtiers. Afin de prendre en compte comme il se doit les enjeux socioéconomiques ainsi que la qualité de vie de la population locale, une attention particulière sera portée à la durabilité du tourisme et de l’utilisation de l’espace. Le site, qui a été classé zone humide d’importance internationale (site Ramsar), est l’une des quatre zones humides méditerranéennes retenues par la fondation MAVA pour développer des bonnes pratiques qui serviront de références pour la région méditerranéenne.

  • 2018-01-08
    La ville d’Izmir remporte le « Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’environnement » !

    Le « Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’environnement » a été attribué à la ville d’Izmir (Turquie) lors de la session de haut niveau qui s’est tenue dans le cadre de la 20ème réunion des Parties contractantes à la Convention de Barcelone (COP 20) organisée à Tirana, Albanie, du 17 au 20 décembre 2017. Les Parties contractantes ont créé ce prix pour récompenser les efforts des autorités locales pour améliorer l’environnement et la qualité de vie ainsi que pour encourager les villes et agglomérations dans leurs efforts en faveur d’un développement côtier durable.

    M. Gaetano Leone, coordinateur du Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) a ouvert la cérémonie et présenté le « Prix Istanbul pour les villes respectueuses de l’environnement » et la procédure suivie pour la nomination et la sélection du gagnant, y compris le volte public. 17 villes ont participé à cette première édition du prix. La sélection a été réalisée grâce à l’application de critères appartenant à quatre catégories principales : protection de la nature et de la biodiversité ; environnement construit ; durabilité sociale, économique et culturelle ; et gouvernance.

    Un sous-ministre du tourisme et de l’environnement d’Albanie a remis à M. Aziz Kocaoglu, maire d’Izmir, la plaque du prix, et l’a félicité pour la mise en œuvre exemplaire de l’agenda politique urbain à Izmir. Le maire a accepté la récompense au nom des habitants d’Izmir, et a brièvement présenté les investissements et projets verts mis en œuvre dans la ville tout en invitant les participants de la réunion à visiter cette ville tournée vers l’avenir.

    Le CAR/PAP a accueilli cette nouvelle avec une satisfaction particulière sachant que le plan d’aménagement côtier (PAC) d’Izmir, l’un des premiers PAC du PAM mis en œuvre entre 1990 et 1993, a contribué à mettre la ville sur la voie de la durabilité.


  •  
 
UNEP MAP UNEP UNEP MAP

Content of this site, unless otherwise noted, © 2005-2017 Priority Actions Programme All Rights Reserved. v2.0.15 powered by IT laganini . org